Artiste peintre > Jean Geoffroy

Jean  Geoffroy 23

GEO

Huile sur toile ( 41 x 27 ) " Au dispensaire , mon petit à ton tour"





Le peintre Jean Geoffroy

Date de naissance : 01.03.1853

Date de disparition : 15.12.1924


En savoir plus sur Jean Geoffroy

Fils d’un tailleur charentais et d’une mère d’origine écossaise, Jean Geoffroy s’installe à Paris à l’âge de dix-huit ans. Il fait son apprentissage auprès du peintre lithographe Eugène Levasseur. Celui-ci le présente à l’Ecole des Beaux-Arts, où il entre dans l’atelier de Bonnat en 1871. Il travaille également avec le peintre décorateur Emile Adam. Mais ce sont deux rencontres essentielles qui vont déterminer son horizon artistique et le choix de ses sujets. Arrivé à Paris, Geoffroy loge chez un couple d’instituteurs, les Girard, qui lui font découvrir le monde de l’école et de l’enfance. Dès lors, il consacrera la quasi-totalité de son œuvre à traiter ces deux thèmes. Sa vocation se confirme en 1876, lorsque l’artiste rencontre le célébre Pierre-Jules Hetzel, éditeur de Balzac, George Sand, Victor Hugo et Jules Verne. En effet, ce dernier le fait connaître et lui prodigue aide et affection. Il lui confie les illustrations de livres pour enfants aux côtés de Gustave Doré, Gavarni ou Grandville, ce qui lui assure désormais un revenu régulier.

Parallèlement à sa carrière d’illustrateur, Geoffroy expose au Salon de Paris, puis au Salon des Artistes Français de 1874 jusqu’à sa mort, en 1924. Il en devient sociétaire en 1883 et connaît rapidement le succès, aussi bien auprès du public que des spécialistes et de la presse de l’époque, qui louent à chaque exposition ses travaux. Il est récompensé par une mention honorable en 1881, pour La Petite Classe (musée de Birmingham (2) ), avant d’obtenir une médaille de troisième classe en 1883 pour Les Infortunés, qui est acheté par l’Etat. Déclaré hors-concours en 1886 pour les Affamés (musée de Trieste), Officier d’Académie en 1885, il reçoit la Légion d’honneur en 1897. A l’Exposition Universelle de 1900, il remporte une médaille d’Or pour sa Sortie d’école à l’école maternelle. Il expose également dans les galeries parisiennes, dont la galerie Georges Petit. Le Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts lui passe une commande officielle en 1893 de « cinq scènes de la vie scolaire ». Deux de ces scènes se passent en Algérie, où Geoffroy se rend en 1894-1895, et une en Bretagne. Les tableaux de Geoffroy mettent quasiment toujours en scène des enfants : à la crèche, au dispensaire, à l’orphelinat, à l’école maternelle, à l’école primaire, à l’école professionnelle, au lycée, à l’université, au guignol, au marché, dans la rue, ou déjà à l’usine. En 1890, il participe à l’exposition de l’enfance au Petit Palais, aux côtés d’Eugène Carrière et d’Auguste Renoir, renforçant ainsi sa notoriété de « peintre des enfants ».