Artiste peintre > Ange Abrate

Ange Abrate 2

huile sur panneau 50 x 61 

" torrent du val Ferret , peuterey et le Mont Blanc "

Ange Abrate 2

"En bas du col d'Anterne ",  printemps 1953

Huile sur panneau 33 x 41 cm

Ange Abrate 2

"Le Mont Blanc " ,  1946 

Huile sur panneau 

  34 x44 cm

Ange Abrate 2

"Face nord des Drus et le Mont Blanc "

Huile sur toile,

 46 x 55 cm

Ange Abrate 2

"Les Drus et le Mont-Blanc"

Huile sur panneau, datée de 1969

33 x41 cm

 

Ange Abrate 2

"Chaine du Mont-Blanc vue du Grand col Ferret"

Huile sur panneau ,datée de 1959

33x41 cm

Ange Abrate 2

"Belles crevasses de la Mer de la Glace"

Huile sur panneau, datée  été 1974

33 x 41 cm

Ange Abrate 2

"Eglise de Combloux en Hiver"

Huile sur panneau,datée au verso vers 1951

33 x41 cm

Ange Abrate 2

" Le Refuge du Couvercle et le Mont Blanc",vers 1938

Huile sur panneau

 33 x 44 cm

Ange Abrate 2

" Aiguille Verte en hiver depuis les Houches"

Huile sur toile

55 x 46 cm

 





Portrait Ange Abrate

Le peintre Ange Abrate

Date de naissance : 21.04.1900

Date de disparition : 10.09.1985

Lieu de prédilection : Chamonix Mont Blanc


En savoir plus sur Ange Abrate

Ange Abrate est un peintre autodidacte. Admirateur et ami de Cesare Maggi qu'il rencontra pour la première fois durant l'hiver 1920 sur les hauteurs de Sauze d'Oulx, ils resteront de grands amis jusqu'à la mort de ce dernier, en 1960. Il se liera également avec Joseph-Victor Communal et Francis Cariffa.

Sa première exposition au CAI à Turin en 1924 lance sa carrière. Elle sera suivie de nombreuses autres expositions à Chamonix, Turin, Milan, Paris, Zermatt, etc. Il obtient le premier prix à l'Exposition nationale de la montagne à Turin en 1970.

Il a peint essentiellement des paysages de montagne et de haute-montagne, n'hésitant pas à emporter avec lui son matériel lors de ses courses d'Alpinisme. Il peint, le plus souvent, sur panneau et d'abord exclusivement au couteau (jusqu'en 1944) sauf les ciels qu'il exécute au pinceau.

Il est spécialement connu pour ses « grisailles », paysages de montagne sous le mauvais temps, faits de dégradés de gris où il excelle. Il a également redécouvert les Calanques de Marseille qu'il a peint à la fin de sa vie. Ses tableaux sont présents dans de nombreux musées. Il a laissé un leg important à la commune de Sallanches qui expose ses tableaux à la mairie.